Chien joue avec une corde tressées

Jouer avec son chien : Activités et Apprentissage

La plupart des chiens sont actifs et ont besoin d’activité physique. Sans cela, il est probable que votre chien trouve à s’occuper tout seul en faisant des choses qui ne vous plairont pas forcément !!! Outre les activités physiques tel que le sport ou le lancer de balle, il existe d’autres activités simples qui tournent autour de deux thèmes : la ténacité à tenir un objet et la compétition (et plus particulièrement la bagarre). D’autres activités sont d’un plus haut niveau d’apprentissage…

Des activités à encadrer très fortement

Certains jouets (en particulier les cordes tressées) sont destinés à augmenter la ténacité du chien à tenir… le mordant. Vous devez être prudent avec ce type de jeu car si votre chien a un peu de caractère parce que cela lui donne l’habitude de tenir… une morsure alors qu’au contraire, il doit savoir lâcher.

Un autre jeu avec lequel il est nécessaire d’être prudent est la bagarre.

  • Se bagarrer avec son petit est très drôle pour un enfant mais fréquemment le chien s’excite et peut donner un coup de dents incontrôlé. Chaque année, plusieurs nez d’enfants ou d’adolescents sont arrachés par ce type d’activités.
  • Faire semblant d’aller embêter ou faire semblant de taper un enfant devant un chien qui a tendance naturellement à le protéger peut apparaître drôle car il réagit en aboyant. Malheureusement, il peut s’exciter et mordre violemment l’auteur de ce qui lui semble être une agression contre son protégé.

Des apprentissages

Les activités qui impliquent un apprentissage vont concourir à développer chez votre chien de nouvelles capacités. Ces nouvelles capacités sont soit :

  • la recherche olfactive
  • le déplacement du chien guidé par l’homme (apprentissage de signes d’orientation et développement de l’attention des chiens aux signes émis par l’homme)

L’acquisition de ces capacités nécessite beaucoup d’attention pour le chien alors qu’il ne peut pas se concentrer très longtemps. Aussi ces jeux ne doivent pas durer lors de l’acquisition des capacités plus de 15 à 20 minutes et déjà le chien en sortira épuisé mentalement.

Le développement de l’olfaction

Le développement de l’olfaction passe par la recherche d’un objet ayant pour lui une odeur reconnaissable et attirante. Par exemple, sa balle dans laquelle on aura placé une friandise. Bien entendu, au départ, sa balle est assez visible, puis est de mieux en mieux dissimulée. Pour lui faire comprendre la finalité du jeu et le motiver à rechercher, on le félicitera chaque fois qu’il la retrouvera. C’est sur ce principe que les chiens de recherche de drogue, d’explosifs, de truffes, d’argent, de personnes sous les décombres, etc. sont dressés.

Un jeu dérivé est le fait de placer des friandises dans un appareil et de motiver son chien pour qu’il arrive à ouvrir l’objet. Les études sur le comportement montrent qu’avec la domestication le chien a perdu son autonomie en la matière alors que le loup qui a le même ancêtre commun l’a conservé. Le loup cherche par lui-même à ouvrir alors que le chien a tendance à se retourner vers son maître pour qu’il l’ouvre. Avec ce jeu, on réactive des mécanismes qu’il a enfouis au fond de lui-même.

Chien guidé par l’homme

Enfin dernier jeu : guider son chiot par des signes. Il va se déplacer précisément en fonction des signes que l’on va émettre. Ce principe est particulièrement développé dans l’agility et dans l’obéissance rythmée. L’agility est un sport pour le chien qui consiste à créer un parcours parsemé d’obstacles.

Il faut savoir que les signes que l’on adresse sont le moyen de communication le plus précis que l’on peut avoir avec un chien. A la différence du loup, le chien repère et comprend plus facilement les signes émis par l’homme.

En agility, nous conduisons notre chiot sur un parcours d’obstacles qu’il doit réaliser. L’obéissance rythmée est réalisée le plus souvent par les femmes avec leur chien, bien que ce ne soit pas exclusif. Dans cette activité, le chien danse avec sa maîtresse ou du moins fait autour d’elle, pendant qu’elle danse, un ensemble de figures. Bien entendu, par ses postures corporelles, par les signes qu’elle lui adresse, elle guide son chien. Dans les deux cas, ces activités représentent un long apprentissage, mais s’il est correctement fait, le chiot prend beaucoup de plaisir à les réaliser.