Quand faut il intervenir sur un nid de guêpes ?

Un nid de guêpes

Quand réguler les guêpes ?

Question rhétorique : faut-il supprimer tous les nids de guêpes ? La réponse est non, bien sûr. Mais pourquoi ? et surtout quand faut-il intervenir sur un nid de guêpes ? C’est ce que nous allons voir dans cet article…

Voulez-vous une taille de guêpe ?

Les guêpes sont des insectes carnivores. Mais attention ! Elles sont carnivores à leur niveau. Cela ne veut pas dire qu’elles consomment de la chair humaine ! Elles mangent différents types d’insectes, dont des moustiques. Elles font partie des espèces utiles en termes de biodiversité. D’ailleurs, à leur mesure, elles aident également à la pollinisation.

Bien entendu, les guêpes peuvent piquer. Mais il faut savoir qu’elles piquent si elles sont agressées. Et elles se sentent agressées principalement pour deux raisons :

  • on s’approche trop de leur nid,
  • la guêpe est sur un fruit, on est en train de manger, on attrape le fruit et elle pique.

 

Au secours, des guêpes !!

On constate que les prestataires sont appelés essentiellement à la fin de l’été pour détruire des nids de guêpes. C’est en effet à cette période qu’on repère les guêpiers, avant que naturellement les guêpes disparaissent.

En effet, à l’automne, le nid de guêpes va se terminer de lui-même c’est-à-dire que toute la colonie meurt. Seules les nouvelles reines qui vont créer des guêpiers l’année suivante vont survivre. Notons que les nouvelles reines seront apparues largement avant. Supprimer le nid quand on le voit n’empêchera donc en rien la présence de guêpes l’année suivante. Notons en outre que les guêpes ne se réinstallent pas dans un nid préexistant.

 

Repérer et supprimer le danger

Pourtant les nids de guêpes existent depuis le mois de mars ou avril et elles n’ont embêté personne jusqu’au mois d’août. C’est au mois d’août qu’apparaissent les problèmes liés aux guêpes.

Que faut-il faire alors ? Faut-il chercher à les exterminer ? Faut-il les maîtriser ? Il vaut mieux les maîtriser bien sûr et n’intervenir que quand il y a véritablement un danger.

D’abord, on n’embête pas les guêpes avant le mois d’août parce qu’avant cela, on ne sait tout simplement pas où elles sont, sauf cas exceptionnel. Mais s’il y a un cas exceptionnel, c’est qu’il y a danger et donc on agit.

 

Le diagnostic permet de déterminer s’il y a danger

On comprend bien que si en été un guêpier présente un danger, il faut le supprimer. C’est notamment le cas s’il se présente dans un parc ou jardin où des enfants sont présents, des adultes et des animaux…

Mais si le guêpier est isolé, il vaudra mieux le laisser. La bonne décision est souvent de laisser faire la nature, et de préserver la biodiversité. Un simple panneau d’information signalant le nid suffira à prévenir les risques.

Dans les autres cas, après le mois d’août, s’il y a un nid de guêpes dans le voisinage, il faut s’interroger. Est-ce qu’il pose un problème ou est-ce qu’il ne pose pas un problème ?

S’il est au fin fond de la campagne, une guêpe arrivera de temps en temps chez vous, oui, peut-être. Il s’agit là d’un problème ponctuel : une guêpe, unique, vient à un moment donné. Soit vous vous en allez, soit vous la tuez avec une tapette électrique et le problème sera réglé. Si vous avez un nid à côté qui vient vous agresser en permanence ou que vous risquez d’aller agresser par inadvertance, vous ou vos enfants, là, oui, il faut retirer ce guêpier.

Il faut donc faire du cas par cas. Mais en tout état de cause, tant que vous pouvez laisser des nids de guêpes, laissez-les !

 

 

ISTAV