que donner manger aux oiseaux

Que donner à manger aux oiseaux en hiver ?

Il est recommandé de nourrir les oiseaux pendant la période hivernale. Cela aidera nos amis volatiles à faire face au froid, et au manque de ressources alimentaire et d’abris… Mais avec quoi les nourrir correctement ? C’est ce que nous allons voir ici.

Manger équilibré !

L’alimentation de base des oiseaux en hiver est composée de graisse et de graines. A cette période de l’année, les oiseaux ont surtout besoin d’aliments riches en énergie d’une part et d’eau d’autre part. La priorité est donc d’apporter un aliment riche en énergie. La couverture des autres besoins nutritionnels est souhaitable, mais moins indispensable.

Une bonne partie de l’énergie peut être apportée par de la graisse. Une autre partie de l’énergie et les autres nutriments peut être apportée par des graines. Ainsi, des aliments riches en graisses et en hydrates de carbone (sucres et plus particulièrement amidon) apporteront l’énergie nécessaire. A cela doit s’ajouter, bien entendu, quelques autres nutriments (quelques protéines, vitamines, oligoéléments, minéraux…).

Le mieux

Les graines que l’on peut apporter aux oiseaux sont nombreuses. Un mélange de graines permettra aux oiseaux de trouver leur aliment préféré.

Sont à privilégier les graines de petite taille (colza, carthame, quinoa, potiron, sarrasin, lin, millet, sorgho…) ou facilement décorticables (tournesol). Les graines de plus grande taille (blé, orge, avoine entière, grains de maïs) ne peuvent pas être ingérées par les oiseaux de petite taille. Seuls les pigeons, les pies et autres oiseaux de grande taille pourront en profiter.

Il est possible aussi d’apporter d’autres aliments : noisettes ou noix décortiquées, cacahuètes non salées, noix de coco fraîche, fruits secs (abricots, raisins). A cela on peut ajouter aussi des restes alimentaires comme les croutes de fromage de la moelle d’os, des gâteaux secs…

Attention aux erreurs à ne pas commettre ! Il est important d’éviter le riz cru, les aliments salés ou trop sucré, les aliments comme le pain sec ou la noix de coco séchée qui peuvent se gonfler d’eau dans l’estomac.

Leur apporter aussi à boire

L’eau est indispensable afin qu’ils puissent boire, mais aussi se baigner. La baignade est nécessaire à l’étanchéité des plumes. Il faut changer fréquemment l’eau afin d’éviter qu’elle ne gèle et qu’elle ne soit trop polluée par les baignades.

Il est indispensable d’apporter de l’eau aux oiseaux lorsqu’il gèle. L’eau dans la nature est gelée, elle n’est donc pas consommable. De la même manière, il faut leur en apporter dans les premiers jours de dégel. L’utilisation de sel durant la période de gel conduit à ce que l’eau stagnante des premiers jours de dégel est largement trop salé pour les oiseaux. En dehors de ces périodes, les oiseaux trouvent l’eau dans la nature.

Conclusion

Nourrir convenablement tous les petits oiseaux est difficile. Selon nos disponibilités et nos choix personnels, il existe des solutions simples qui permettent d’en nourrir certains correctement (pas tous, mais c’est mieux que rien). L’effort est quotidien pendant plusieurs mois et peut ressembler à une astreinte. En vérité, la seule véritable obligation est de continuer le même apport jusqu’à ce que les beaux jours reviennent.

Laisser un commentaire