Est-il possible d'être réinfecté par le COVID-19

Réinfection possible de la Covid-19 : que faut-il en penser ?

Depuis le début de la crise sanitaire, on dit classiquement qu’une personne ayant guéri de la Covid-19 ne retombe pas malade. Pourtant, plusieurs cas de re-contamination ont été signalés dans le monde. Est-il possible d’être contaminé plusieurs fois par le coronavirus ? C’est la question que tout le monde se pose. Faisons le point.

Quelques personnes rechutent

Aucun recensement précis des cas de réinfection au Covid-19 ne permet actuellement de mesurer l’ampleur du phénomène. Et ajoutons que certains asymptomatiques sont passés sous les radars. Mais apparemment, pour certains individus, une première exposition au virus ne suffit pas, d’un point de vue immunitaire, à les protéger à 100 % d’une seconde exposition.

Faut-il alors penser que l’immunité disparaît très vite ? Pour le moment d’abord, ces quelques personnes sont des exceptions.

Eléments de réponses

Premier élément : Des défenses immunitaires mauvaises ou faibles. Nombreuses sont les personnes qui sont immuno-déprimées : les enfants en bas âge, les gens très âgés, les personnes atteintes du sida, celles qui ont une déficience immunitaire génétique, les gens atteints d’un cancer et recevant un traitement invasif qui détruisent leurs défenses immunitaires… et le fait qu’elle est eu une première fois le Covid-19 ne les protège pas de l’avoir une deuxième fois.

Un deuxième élément : la charge virale. Recevoir une petite charge virale (petite dose infectante) permet de développer une petite immunité. Si la deuxième exposition au virus est beaucoup plus importante, alors l’immunité ne suffit pas à protéger l’individu.

Les personnes ayant survécu au coronavirus pensent être immunisées et baissent la garde. Elles peuvent ainsi être re-contaminées. Même un test PCR ou sérologique ne suffit pas à savoir si oui ou non, on peut être ré-infecté !

Ni inquiétants ni inédits

Comme on le voit, il est tout à fait possible d’être recontaminé par le Covid-19 quelques temps après une première infection. Les spécialistes en maladies infectieuses ne s’en étonnent d’ailleurs pas spécialement, ni ne s’en inquiètent.

Tout d’abord, l’étude de certains cas a démontré que les infections successives avaient été causées par deux souches différentes du virus. Ensuite, comme expliqué plus haut, l’immunité n’empêche pas de rencontrer de nouveau le virus et de l’attraper de nouveau. Elle permet simplement de réagir tout de suite, pour que le corps de l’individu se défende.

Il faut donc continuer de respecter l’ensemble des gestes barrières, qu’on ait été malade ou non (car dans le cas des asymptomatiques, on ne le sait en plus même pas !).