Nourrir les petits oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux en hiver, ce qu’il faut savoir avant de commencer

L’hiver bien installé, la nourriture se fait rare pour les oiseaux. Pour les aider à supporter les grands froids, le nourrissage hivernal est recommandé. Mais la distribution de la nourriture nécessite de prendre diverses précautions. Passons-les en revue.

Quand commencer

Il n’y a pas lieu de se précipiter à l’automne. Dans la plupart des régions françaises, les froids apparaissent progressivement et les réserves de nourriture dans la nature sont encore suffisantes. On peut attendre les premiers vrais froids.

La régularité de l’apport

A partir du moment où nous avons commencé à nourrir les oiseaux, il est absolument nécessaire de leur apporter de la nourriture jusqu’au début du printemps. C’est seulement à la belle saison que les ressources alimentaires données par la nature seront de nouveau suffisantes. En hiver, il importe que les oiseaux aient chaque jour de la nourriture en raison de la dépense énergétique.

L’accessibilité des petits oiseaux à la nourriture

Les oiseaux sont adaptés différemment à la prise de nourriture. Certains oiseaux comme les mésanges ou les pinsons peuvent se nourrir perchés, voire en se fixant sur un support vertical. D’autres, en revanche, ne se nourriront que lorsqu’ils sont sur un support plat horizontal. C’est le cas de merles, des étourneaux, et des rouges-gorges, par exemple.

La protection de la nourriture contre les autres espèces animales

En hiver, la nourriture est précieuse. De nombreuses autres espèces animales chercheront à profiter de l’alimentation que vous souhaitez donner aux petits oiseaux. Il s’agit d’une part des oiseaux de grande taille et d’autre part, des rongeurs. Chaque espèce aura des capacités propres pour atteindre cette nourriture. Différentes astuces seront nécessaires pour la préserver.

La dégradation de la nourriture

En hiver, la nourriture peut se dégrader facilement. D’une part, l’humidité risque d’entrainer l’apparition de moisissures toxiques pour les oiseaux. D’autre part, dans certaines circonstances, les oiseaux peuvent contaminer la nourriture par leur propre fiente et ainsi se transmettre différentes maladies.

Le choix du lieu

Enfin, certains animaux comme les chats sont heureux de pouvoir se mettre sous la dent un petit oiseau. De même, certains rapaces aiment à croquer ces oiseaux. Essayons d’éviter que le lieu de nourrissage de ces oiseaux ne soit pas aussi celui des chats et des éperviers.